Qui a dit que les laïques n’ont pas de « Spirit » ?

A l’invitation des Amis de la Morale Laïque de l’arrondissement de Verviers, c’est près de 50 jeunes amis du cours de morale, de la première à la quatrième année primaire, qui se pressaient ce samedi 23 février 2013, à la Maison de la Laïcité de Verviers, pour assister à la projection d’un dessin animé destiné à les distraire… Destiné aussi à réfléchir ensemble sur quelques valeurs qui nous sont particulièrement chères !

Spirit, l’étalon des plaines (2002 – 85 minutes) est l’œuvre des studios Dreamwork, les concepteurs des 3 Shreck.

C’est un des premiers dessins animés où les animaux ne parlent pas…Ils ont des expressions, des gestes, des attitudes, des regards, des cris que nous comprenons aisément mais la seule voix off de tout le film est celle du narrateur, de Spirit qui raconte sa propre histoire.

DIGITAL CAMERA

Nous sommes dans les plaines immenses de l‘Ouest américain il y a 150 ans aux premières années de la conquête…
La conquête ? Oui celle des hommes blancs venus d’Europe (il y avait des Wallons parmi eux) qui découvrent en marchant vers l’ouest ces territoires inconnus qu’ils veulent prendre aux indiens.

Ceux-ci sont proches de la nature et respectueux de la vie sous toutes ses formes… Les blancs nous apparaissent comme cupides, cruels, voire impitoyables !

Les ingrédients du « western » sont habilement dosés : le pur sang – le bison – l’armée – le chemin de fer (le cheval de fer !) – le puma – l’aigle royal, symbole sacré – le Peau rouge – les  4 éléments naturels …. poussés par l’appel des grands espaces et de l’aventure !

1

Scotchés par le récit, les enfants ont suivi les péripéties de Spirit, le fier mustang (de l’espagnol mestingo : sans maître !) avant de rivaliser pacifi-quement pour montrer aux adultes qu’ils avaient bien capté les « messages » contenus dans l’œuvre : liberté – respect (de la différence, de la nature, de l’autre…) – courage – dépassement de soi – fraternité – tolérance – refus de la domination – volonté de survivre  ….

Sacrebleu…rien ne leur avait échappé!

Et c’est satisfait et ému que le grand aigle royal a repris son envol vers de nouvelles aventures !

 

Robert Reuchamps